• Le Tour du Maroc prend son départ le 17 novembre prochain

    L'annonce de l'organisation est en soi une véritable surprise. La situation du vélo national, les querelles intestines insurmontables qui l'ont déchiré, ont retardé cette discipline qui faisait jadis notre fierté. La mise sur pied d'une pareille manifestation, dans la conjoncture actuelle, était loin d'effleurer les esprits.

    Mais cette initiative de la Commission provisoire, fermement soutenue par le Comité national olympique et son président Hosni Benslimane et la SNRT et son PDG Fayçal Laraïchi, est un véritable challenge que Saïd Izga et son équipe sont prêts à relever.

    Elle entre dans un plan d'action élaboré, en concertation avec le Secteur du sport et du CNOM avec comme principaux axes d'orientation l'organisation et mise à niveau des structures administratives et techniques de la FRMC, amendement des statuts, reprise des compétitions, préparation des équipes nationales, réintégration du Maroc dans les instances internationales, organisation du Tour du Maroc, formation des cadres (entraîneurs et commissaires de courses), assistance aux clubs (actifs sur la scène nationale), mise en place de l'Ecole nationale de cyclisme, ainsi que la tenue de l'assemblée élective.
    L'inscription du Tour du Maroc n'a pas été chose aisée, comme le dira Saïd Izga. Mais la demande a été enfin acceptée par l'UCI lors de son dernier congrès 20-22 septembre 2006 à Salzburg en Autriche.)

    L'essentiel pour le Maroc est de gagner des points. le Tour du Maroc 2006 qui coûterait 250 à 300 millions de centimes, est inscrit au calendrier de l'Union internationale cycliste (UCI) «Africa Tour », conclut le président de la Commission chargée des affaires du cyclisme.

    L'actuel Tour ne comporte qu'un seul transbordement (déplacement de toute la caravane sans course : Chaouen- Ksar Lekbir), mais pas d'étape contre la montre. Pour Mustapha Nejjari, le DTN : «Toutes les grandes manifestations cyclistes ont tendance à annuler le contre- la- montre ! C'est une perte de temps et un moment de discorde. Nous avons préféré le remplacer par une étape ».

    Les équipes invitées sont au nombre d'une soixantaine. Ce nombre sera réduit après une sélection de tous les participants. Seuls ceux qui apporteront un plus seront choisis. Il est prévu d'en garder pas plus de 12 équipes de 6 coureurs chacune :

    2 équipes nationales, 12 équipes étrangères (africaines, arabes et européennes). La logistique du Tour est, ainsi, répartie : 40 véhicules légers, 2 camions hermétiques, 2 autocars, 1 hélico, motos de la Gendarmerie Royale, 1 car-balai, 1 ambulance, 1 camion-podium.

    Dans 10 ou 15 jours, les équipes participantes seront définitivement connues. D'ici là, tout le comité d'organisation sera à pied d'œuvre pour faire de ce Tour organisé à la va-vite un véritable succès. Du moins sur le plan organisationnel.

  • Commentaires

    1
    flandre
    Samedi 6 Octobre 2007 à 16:24
    déclaration du rédacteur en chef
    je voudrai rebondir sur la declaration faite a tel-quel ou votre rédacteur voit tous les cyclistes dopés alors pourquoi f.beckenbaer a interdit les controles sanguins lors de la derniere coupe du monde??comment font les pratiquants du tennis(hommes et femmes)pour jouer au top toute l'année,???y aura t'il des controles au jo de pekin sur les nageuses chinoises???? les medias refusent de mettre le nez hors du cylisme tous les sports doivent etre traites equitablement sur ce sujet
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :